LES GENS DU LIVRE DANS L'ISLAM

 

Les monastères, les églises et les synagogues doivent être respectés

Le Coran nous explique que les Musulmans doivent respecter les lieux de culte des juifs et des chrétiens. Dans le Coran, les monastères, les églises et les synagogues sont mentionnés comme des lieux de culte protégés par Dieu:

... Si Dieu ne repoussait pas les gens les uns par les autres, des monastères seraient démolis, ainsi que des églises, des synagogues et des mosquées où le nom de Dieu est beaucoup invoqué. Dieu soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa religion). Dieu est assurément fort et puissant. (Coran, 22: 40)

Ce verset montre à chaque Musulman l'importance de respecter et de protéger les lieux saints des Gens du Livre. En fait, le Prophète Mohammad (pbsl) a aussi conclu des contrats avec des païens tout comme il l'avait fait avec les Gens du Livre. Les païens étaient toujours traités avec justice et ils ont demandé d'être protégés, leur requête fut acceptée par le Prophète Mohammad. Cela signifiait que ces communautés avaient cherché la protection auprès du Messager de Dieu face à une attaque ou à une accusation injuste. Plusieurs non-musulmans et païens ont demandé la protection du Prophète Mohammed et il les a pris sous sa protection, assurant ainsi leur sécurité. Dans la sourate at-Tawbah, Dieu commande en effet aux Musulmans d'accepter que les païens se réfugient chez eux:

Et si un quelconque faiseur de dieux te demande asile, alors, donne-lui asile, jusqu'à ce qu'il entende la parole de Dieu, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. (Coran 9: 6)

Les Juifs et les Chrétiens, cependant, sont beaucoup plus proches des Musulmans que les idolâtres. Chacune de ces religions a un livre divin et leurs adeptes respectent les commandements de ces livres qui sont envoyés par Dieu. Ils savent ce qui est juste et ce qui est erroné, ce qui est licite et ce qui est illicite selon leurs Écritures et ils respectent les prophètes et les messagers qui les ont accompagnées. Ils croient tous en l'au-delà et sont conscients du fait qu'ils rendront des comptes à Dieu pour ce qu'ils ont commis ici-bas. Ceci prouve donc qu'il y a une base commune sur laquelle les Musulmans et les Gens du Livre peuvent coopérer.