INVITATION A LA PAIX DANS L'ANCIEN
ET LE NOUVEAU TESTAMENTS

 

Des extraits de l’Ancien Testament qui condamnent la terreur
et encouragent la paix et l’amour

Toutes formes de violence et d'oppression sont interdites

Le sort de ceux qui font du mal et veulent le propager est décrit en détail dans l’Ancien Testament, et les gens sont avertis de ne pas suivre cette voie. Se mettre en colère et nuire à d'autres, essayer de les détourner du chemin droit, verser du sang et se disputer sont tous décrits comme des comportements qui ne plaisent pas à Dieu, qu'Il a interdits. Dieu condamne sévèrement tous ceux qui suivent le chemin de Satan et exercent de l'oppression, et indique que de telles personnes ne seront jamais sauvées. Voici quelques extraits de l’Ancien Testament à ces propos:

Siméon et Lévi sont frères, ils se sont mis d'accord pour semer la violence. Non, je ne veux pas m'associer à leur complot! Je mets un point d'honneur à ne pas approuver leurs délibérations! Car mûs par leur colère, ils ont tué des hommes; poussés par leur caprice, ils ont mutilé des taureaux. Que leur colère soit maudite, car elle est violente. Maudit soit leur emportement, car il est implacable! Moi je les éparpillerai au milieu de Jacob, je les disperserai en Israël. (Genèse 49, 5-7)

Mais les méchants ressemblent à la mer agitée qui ne peut se calmer et dont les flots agitent la vase et le limon. "Mais, a dit Dieu, il n'y a pas de paix pour les méchants." (Esaïe 57, 20-21)

Vous, les Israélites, écoutez la parole que vous adresse l'Eternel, car l'Eternel est en procès avec les habitants de ce pays: "La vérité a disparu dans le pays, il n'y a plus d'amour on n'y connaît pas Dieu. On n'y voit que parjure, et tromperies. Le crime, le vol et l'adultère se multiplient. La violence s'étend, les meurtres s'ajoutent aux meurtres. C'est pourquoi le pays passera par le deuil, et tous ses habitants dépériront, jusqu'aux bêtes sauvages et aux oiseaux du ciel; les poissons de la mer disparaîtront aussi. "Mais que nul ne conteste, que nul ne fasse de reproche, car c'est contre vous, prêtres, que je suis en procès." (Osée 4, 1-4)

Galaad est une cité de malfaiteurs maculée de traces de sang. Comme une bande de brigands postés en embuscade, la confrérie des prêtres s'en va assassiner les passants sur la route qui mène vers Sichem. Leur conduite est infâme! (Osée 6, 8-9)

Faire du bien aux autres, c'est s'en faire à soi-même, mais l'homme cruel creuse son propre malheur… La justice mène à la vie, mais celui qui poursuit le mal court à la mort… Le méchant n'échappera pas au châtiment, alors que le juste et ses descendants seront sauvés. (Proverbes 11, 17-21)

Le vaurien mijote le mal, et ses paroles sont comme un feu dévorant. Le fourbe sème la discorde, et le rapporteur jette la brouille entre des amis. L'homme violent circonvient son prochain et l'entraîne sur une mauvaise voie… Mieux vaut être lent à la colère que puissant... (Proverbes 16, 27-32)

L'Eternel se tient loin des méchants... (Proverbes 15, 29)

Les actes terroristes qui ont provoqué les décès de centaines de milliers de personnes jusqu'à présent peuvent avoir beaucoup de raisons. Mais vous devriez garder à l'esprit que les personnes qui commettent de tels actes ne vivent pas selon la moralité de l'Islam et qu’elles n'ont aucune crainte de Dieu.

L’Ancien Testament décrit en détail ceux qui font le mal et qui commettent des actes de tyrannie et indique clairement qu’ils auront leurs justes punitions. Cependant, il déclare également que ceux qui se repentent et se conforment aux commandements de Dieu seront considérés parmi les bons:

Vous prétendez: "La manière d’agir du Seigneur n’est pas équitable." "Ecoutez donc, gens d’Israël, est-ce ma manière d’agir qui n’est pas équitable? N’est-ce pas plutôt la vôtre? Si le juste abandonne la droiture et se met à faire le mal et s'il meurt pour cela, c'est bien à cause du mal qu'il a commis qu'il perd la vie. Et si le méchant renonce à pratiquer le mal et agit avec droiture et selon la justice, il sauvera sa vie. S'il considère tous les péchés qu'il a commis et s'en détourne, il vivra, il ne mourra pas. Et pourtant, les gens d'Israël prétendent que la manière d'agir du Seigneur n'est pas équitable. Est-ce vraiment ma manière d'agir qui n'est pas équitable, gens d'Israël? N'est-ce pas plutôt la vôtre? Ainsi donc, Je jugerai chacun de vous, gens d'Israël, selon sa conduite," le Seigneur, l'Eternel, le déclare. "Changez donc d'attitude et détournez-vous de tous vos péchés, pour que vos fautes ne causent pas votre perte. Rejetez loin de vous tous les péchés que vous avez commis contre moi. Faites-vous un cœur nouveau et un état d'esprit nouveau, car pourquoi faudrait-il que vous mouriez, gens d'Israël? Vraiment, moi, je ne prends aucun plaisir à voir mourir qui que ce soit," le Seigneur, l'Eternel, le déclare. "Convertissez-vous et vivez!" (Ézéchiel 18, 25-32)

… Voici ce que déclare l'Eternel: "Moi je façonne votre malheur, et J'ai des projets contre vous. Que chacun de vous abandonne donc sa conduite mauvaise, qu'il se comporte et qu'il agisse d'une bonne manière. Mais ils te répondront: "C'est peine perdue, nous ferons à notre tête et chacun suivra les penchants de son cœur mauvais." (Jérémie, 18, 11-12)

Ne faites pas comme vos ancêtres, que les prophètes d'autrefois ont exhortés en leur disant: "Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes: Abandonnez votre mauvaise conduite et renoncez à vos mauvaises actions." Mais vos ancêtres n'ont pas écouté, ils n'ont pas prêté attention à mes paroles, l'Eternel le déclare. (Zacharie 1, 4)

Ne pas nuire aux autres

L’Ancien Testament contient de nombreux commandements qui interdisent de faire du mal aux autres, de les tuer, de régner et de se comporter injustement.

Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d'adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain. Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain... (Exode 20, 13-17)

Vous ne commettrez pas d'injustice dans les jugements… tu ne favoriseras pas le grand; tu jugeras ton prochain selon la justice. Tu ne calomnieras pas les membres de ton peuple; tu ne porteras pas atteinte à la vie de ton prochain par un faux témoignage. Je suis l'Eternel… Tu ne te vengeras pas et tu ne garderas pas de rancune envers les membres de ton peuple, mais tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l'Eternel. (Lévitique 19, 15-18)

De cette manière, on évitera de mettre à mort des innocents dans le pays que l'Eternel votre Dieu vous donne en possession, car vous porteriez alors la responsabilité d'une telle mort. (Deutéronome 19, 10)

Délivre ceux que l'on entraîne à la mort et sauve ceux qui vont, chancelants, au supplice. Car si tu dis: "Je ne le savais pas", Celui qui sait ce qui se passe au fond des cœurs, ne discerne-t-Il pas, Lui? Oui, Celui qui protège ta vie le sait, et Il rendra à chacun selon ses actes. (Proverbes 24, 11-12)

Etre bon envers les autres

L’Ancien Testament contient également un certain nombre de commandements qui ordonnent la fraternité et l'amour, le sacrifice et l’humilité. Tout comme les Musulmans, les Chrétiens et les Juifs aussi sont appelés à bien traiter les autres, à faire de bons actes, à ne jamais dévier du chemin droit, à être généreux, tolérants et indulgents. Certains exemples tirés de l'Ancien Testament sont:

Semez pour la justice et vous moissonnerez le fruit de la bonté... Vous avez cultivé de la méchanceté. Vous avez moissonné de l'injustice et du mensonge, vous en avez mangé le fruit, car vous avez placé votre confiance dans votre politique et dans la multitude de vos guerriers. (Osée 10, 12-13)

Vous haïssez celui qui défend le droit en justice, vous détestez celui qui parle avec sincérité. Par conséquent, puisque vous exploitez le pauvre, et que vous lui prenez du blé de sa récolte, à cause de cela, les maisons en pierres de taille que vous avez bâties, vous ne les habiterez pas... Car je connais vos nombreux crimes et vos énormes fautes: vous opprimez le juste, vous acceptez des pots-de-vin et vous lésez le droit des pauvres en justice. Aussi, l'homme avisé se tait en ce temps-ci, car ce temps est mauvais. Efforcez-vous de faire ce qui est bien et non ce qui est mal, afin que vous viviez et qu'ainsi l'Eternel, Dieu des armées célestes, soit vraiment avec vous, ainsi que vous le prétendez. Haïssez donc le mal, aimez ce qui est bien, et rétablissez le droit en justice… (Amos 5, 10-15)


Avoir la bonne conduite

On te l'a enseigné, ô homme, ce qui est bien et ce que l'Eternel attend de toi: c'est que tu te conduises avec droiture, que tu prennes plaisir à témoigner de la bonté et qu'avec vigilance tu vives pour ton Dieu. (Michée 6, 8)

"Ah! Jusques à quand défendrez-vous les injustes et prendrez-vous le parti des méchants? … Défendez le faible, l'orphelin, soyez justes à l'égard du pauvre et du malheureux, libérez le faible et le misérable, délivrez-les de la main des méchants. (Psaume 82, 2-4)

L'honnêteté guide les hommes droits, mais les tricheries des gens infidèles les mènent à la ruine. La richesse ne sera d'aucun secours au jour de la colère divine, mais une vie juste sauve de la mort. La justice de l'homme intègre lui fait prendre le droit chemin, mais le méchant tombe par sa propre méchanceté. La justice de l'homme droit le sauve, mais les gens retors sont pris au piège de leurs désirs. (Proverbes 11, 3-6)

Toutes les aspirations des justes tendent vers le bien, mais tout ce que les méchants peuvent espérer, c'est la colère de Dieu. (Proverbes 11, 23)

Qui recherche assidûment le bien s'attire la faveur, mais qui poursuit le mal tombera dans les griffes du mal. (Proverbes 11, 27)

L'Eternel a en horreur la conduite du méchant, mais Il aime celui qui recherche ce qui est juste. (Proverbes 15, 9)

La faute est expiée par la bonté et la fidélité et, par respect pour l'Eternel, on se détourne du mal. Quand la conduite d'un homme est agréable à l'Eternel, Il lui concilie même ses ennemis. Mieux vaut le peu honnêtement gagné que de gros revenus mal acquis. (Proverbes 16, 6-8)

Les hommes droits cheminent sur des routes qui évitent le mal… (Proverbes 16, 17)

Ne porte pas envie à ceux qui font le mal et ne recherche pas leur compagnie, car ils ne songent qu'à détruire et ils ne parlent que de nuire. (Proverbes 24, 1-2)

Méchant, ne tends pas de piège contre la maison du juste et ne détruis pas sa demeure, car même si le juste tombe sept fois, il se relèvera, alors que les méchants s'effondrent dans le malheur. Si ton ennemi tombe, ne t'en réjouis pas; que ton cœur ne jubile pas s'il s'effondre, car l'Eternel le verrait… Ne t'irrite pas au sujet de ceux qui font le mal et n'envie pas les méchants, car ceux qui font le mal n'ont pas d'avenir… (Proverbes 24, 15-20)


Etre du côté de la paix

Tout comme les Musulmans, les Juifs et les Chrétiens sont appelés à éviter la guerre et à établir la paix en particulier. Le livre Hristiyan Ahlaki (La moralité chrétienne) décrit le genre de comportement qu’un Chrétien doit posséder selon l’Ancien et le Nouveau Testaments, et résume cette situation en ces termes: "Les conflits mentionnés dans le Livre Saint sont pour des buts de défense de l'individu." (Turgay Ucal, Hristiyan Ahlaki, Derek Malcolm, Asya Basim Yayin Dagitim, septembre 2000, p. 51) En cas de guerre, il est interdit de nuire aux non-combattants, comme les enfants.

Dès qu'Amatsia eut affermi son autorité royale, il fit exécuter les ministres qui avaient assassiné son père. Mais il ne fit pas mourir les fils de ces meurtriers, conformément aux ordres donnés par l'Eternel dans le livre de la Loi de Moïse, lorsqu'il dit: "On ne fera pas mourir les pères pour les fils, ni les fils pour les pères; mais chacun mourra pour son propre péché." (2 Rois 14, 5-6)


Quand la morale de la religion règne, selon l’Ancien Testament...

Tout comme l'Islam, le Judaïsme et le Christianisme proposent également un modèle exemplaire pour la société. Les messagers que Dieu a envoyés en tant que guides à l'humanité sont les meilleurs exemples, avec leur foi ferme, leur bonne morale et leur adhésion scrupuleuse à Ses versets. Pour cette raison, il est essentiel pour les croyants d'essayer de prendre l'exemple sur la morale des prophètes et de vivre comme eux. Si les traits de la morale religieuse se répandent parmi toute l'humanité, alors le monde qui en résulte sera semblable au paradis. Le cauchemar de l'anarchie et de la terreur disparaîtra dans une telle société car ceux qui croient en Dieu et Le craignent suivront Ses commandements et éviteront toutes les formes de méchanceté et de turpitude. Le monde sera ainsi imprégné de paix et de tolérance, et d’individus modérés et bienveillants. L’Ancien Testament décrit le mode de vie, une fois que la morale de la religion commence à régner, avec un certain nombre d'exemples:

Le droit habitera dans le désert, et la justice dans le verger. Le fruit de la justice sera la paix. L'effet de la justice, ce sera la tranquillité et la sécurité à tout jamais. Mon peuple habitera un domaine de paix dans des demeures sûres, dans des maisons tranquilles. (Ésaïe 32, 16-18)

Que le pays désert et que la terre aride se réjouissent! Que la steppe jubile et se mette à fleurir comme les lis! Que les fleurs y abondent et que sa joie éclate: qu'elle pousse des cris de joie!... Là, on verra la gloire de l'Eternel et la splendeur de notre Dieu. Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux chancelants. A ceux qui sont troublés dites: "Prenez courage, n'ayez aucune crainte!…" Ce jour-là s'ouvriront les oreilles des sourds et les yeux des aveugles. Et alors le boiteux bondira comme un cerf, et le muet criera de joie, car des eaux jailliront dans le désert et, dans la steppe, des torrents couleront. (Ésaïe 35, 1-6)

Celui qui se conduit selon ce qui est juste et qui parle toujours selon la vérité, qui rejette les gains acquis par extorsion, qui n'accepte jamais de pots-de-vin, qui ferme ses oreilles aux propos criminels, qui se bouche les yeux pour ne pas voir le mal; cet homme habitera dans des lieux élevés; des rochers fortifiés lui serviront d'abri, son pain lui sera assuré, et l'eau ne lui manquera pas. (Ésaïe 33, 15-16)

… à détacher les liens de la méchanceté, à délier les courroies de toute servitude, à mettre en liberté tous ceux que l'on opprime et à briser toute espèce de joug. C'est partager ton pain avec ceux qui ont faim, et offrir l'hospitalité aux pauvres sans abri, c'est donner des habits à celui qu'on voit nu, ne pas te détourner de ton prochain. Alors, comme l'aurore, jaillira ta lumière, ton rétablissement s'opérera bien vite. Oui, alors la justice marchera devant toi, et la gloire de l'Eternel sera l'arrière-garde. Quand tu appelleras, l'Eternel répondra; quand tu crieras à l'aide, Il dira: "Je suis là !" Si, du milieu de toi, tu supprimes le joug de l'oppression, les gestes menaçants et les propos méchants, si tu donnes ton pain à celui qui a faim et si tu pourvois aux besoins de l'opprimé, la lumière luira pour toi au milieu des ténèbres, et ton obscurité se changera pour toi en clarté de midi… (Ésaïe 58, 6-10)


Les recommandations du Nouveau Testament pour un monde plein d’amour et de paix

"… Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée." C'est là le commandement le plus grand et le plus important. Et il y en a un second qui lui est semblable: "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." (Matthieu 22, 37-39)

Le Nouveau Testament contient également des passages dans lesquels le mal et l'oppression sont interdits. Les gens sont invités à être indulgents, paisibles et tolérants à tout moment. C'est pour ces raisons que le Christianisme exige que les gens soient bienveillants et joyeux, et s'abstiennent des conflits. Les Chrétiens qui respectent la religion révélée par le Prophète Jésus (psl) et qui prennent sa morale comme exemple sont décrits en ces termes dans le Coran:

Ensuite, sur leurs traces, Nous avons fait suivre Nos [autres] messagers, et Nous les avons fait suivre de Jésus fils de Marie et lui avons apporté l'Evangile, et mis dans les cœurs de ceux qui le suivirent douceur et mansuétude… (Coran, 57: 27)

Dans un autre verset coranique, Dieu annonce: "Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent: 'Nous sommes Chrétiens.' C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil." (Coran, 5: 82) et loue la morale des Chrétiens qui se tournent vers Lui avec un cœur sincère.

Ce mérite des Chrétiens est basé sur les commandements de la Bible. Ils sont appelés à rendre le bien pour le mal, d'aimer leurs compagnons inconditionnellement et d'aider les nécessiteux. En fait, un mot spécial est employé dans le Nouveau Testament pour décrire l'amour inconditionnel et fidèle des croyants envers leur Seigneur. Un travail qui traite la religion chrétienne l'explique en ces termes:

Le mot Agape est employé 116 fois dans 105 versets du Nouveau Testament. C'est une forme très élevée de l'amour. "Entreprises Agape" signifie simplement "Société Amour". Notre ministère tend la main à ceux qui ont besoin, et qui n’ont rien à payer en retour. (Agape Enterprises; http://www.agape-net.org )

Nous verrons maintenant certains passages du Nouveau Testament qui invitent les gens à éviter le mal et l'effusion du sang et les encouragent à afficher une bonne morale.


L’amour et la compassion inconditionnels

Je vous donne un commandement nouveau: aimez-vous les uns les autres. Oui, comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. (Jean 13, 34)

L'amour ne sait pas mentir. Ayez donc le mal en horreur, attachez-vous de toutes vos forces au bien, notamment en ce qui concerne: l'amour fraternel: soyez pleins d'affection les uns pour les autres; l'estime mutuelle: faites passer les autres avant vous; l'ardeur: n'hésitez pas; l'Esprit: soyez bouillants; le Seigneur: soyez de bons serviteurs; l'espérance: qu'elle soit votre joie; l'épreuve: qu'elle vous trouve pleins d'endurance; la prière: qu'elle soutienne votre persévérance; les besoins de ceux qui appartiennent à Dieu: soyez-en solidaires, toujours prêts à pratiquer l'hospitalité. Demandez à Dieu de faire du bien à ceux qui vous persécutent: oui, demandez du bien pour eux, ne demandez pas du mal! (Romains 12, 9-14)

Ne restez redevables de rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres. Car celui qui aime l'autre a satisfait à toutes les exigences de la Loi. En effet, des commandements comme: tu ne commettras pas d'adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne voleras pas, tu ne convoiteras pas, et tous les autres, se trouvent récapitulés en cette seule parole: aime ton prochain comme toi-même. Celui qui aime ne cause aucun mal à son prochain. Aimer son prochain, c'est donc accomplir toute la Loi. (Romains 13, 8-10)

Que le Seigneur vous remplisse, jusqu'à en déborder, d'amour les uns pour les autres et envers tous les hommes, à l'exemple de l'amour que nous vous portons. (1 Thesaloniciens 3, 12)

Un des spécialistes de la Loi s'approcha de lui… il lui demanda: "Quel est le commandement le plus important de tous?" Jésus répondit: "Voici le commandement le plus important: écoute, Israël, le Seigneur est notre Dieu, Il est le seul Dieu; tu aimeras donc le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ton énergie. Et voici celui qui vient en second rang: tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas de commandement plus important que ceux-là."
"C'est bien, Maître, lui dit le spécialiste de la Loi, tu as dit vrai: il n'y a qu'un seul Dieu, il n'y en a pas d'autre que Lui: L'aimer de tout son cœur, de toute son intelligence et de toute son énergie, ainsi qu'aimer son prochain comme soi-même, c'est bien plus important que tous les holocaustes et tous les sacrifices." (Marc 12, 28-33)

Par votre obéissance à la vérité, vous avez purifié votre être afin d'aimer sincèrement vos frères. Aimez-vous donc ardemment les uns les autres de tout votre cœur... (1 Pierre 1, 22)

Enfin, visez tous le même but, partagez vos peines, aimez-vous comme des frères et des sœurs, soyez bons, soyez humbles. Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l'injure pour l'injure. Répondez au contraire par la bénédiction, car c'est à cela que vous avez été appelés, afin de recevoir vous-mêmes la bénédiction. (1 Pierre 3, 8-9)

Avant tout, aimez-vous ardemment les uns les autres, car l'amour pardonne un grand nombre de péchés. Exercez l'hospitalité les uns envers les autres, sans vous plaindre. Chacun de vous a reçu de Dieu un don particulier: qu'il le mette au service des autres comme un bon gérant de la grâce infiniment variée de Dieu. (1 Pierre 4, 8-10)


Aimer votre ennemi

Vous avez appris qu'il a été dit: "Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi." Eh bien, moi je vous dis: "Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent." (Matthieu 5, 43-44)

Quant à vous tous qui m’écoutez, voici ce que je vous dis: "Aimez vos ennemis; faites du bien à ceux qui vous haïssent; appelez la bénédiction divine sur ceux qui vous maudissent; priez pour ceux qui vous calomnient. Si quelqu’un te gifle sur une joue, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un te prend ton manteau, ne l’empêche pas de prendre aussi ta chemise. Donne à tous ceux qui te demandent, et si quelqu'un te prend ce qui t'appartient, n'exige pas qu'il te le rende. Faites pour les autres ce que vous voudriez qu'ils fassent pour vous. Si vous aimez seulement ceux qui vous aiment, pensez-vous avoir droit à une reconnaissance particulière? Les pécheurs aiment aussi leurs amis. Et si vous faites du bien seulement à ceux qui vous en font, pourquoi vous attendriez-vous à de la reconnaissance? Les pécheurs n'agissent-ils pas de même? Si vous prêtez seulement à ceux dont vous espérez être remboursés, quelle reconnaissance vous doit-on? Les pécheurs aussi se prêtent entre eux pour être remboursés. Vous, au contraire, aimez vos ennemis, faites-leur du bien et prêtez sans espoir de retour. Alors votre récompense sera grande…" (Luc 6, 27-35)


Avoir une bonne morale

Heureux ceux qui témoignent de la bonté, car Dieu sera bon pour eux. Heureux ceux dont le cœur est pur, car ils verront Dieu. Heureux ceux qui répandent autour d'eux la paix. (Matthieu 5, 7-9)

Ne vous posez pas en juges d'autrui, et vous ne serez pas vous-mêmes jugés. Gardez-vous de condamner les autres, et, à votre tour, vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez vous-mêmes pardonnés. Donnez, et l'on vous donnera, on versera dans le pan de votre vêtement une bonne mesure bien tassée, secouée et débordante; car on emploiera, à votre égard, la mesure dont vous vous serez servis pour mesurer. (Luc 6, 37-38)

Pourquoi vois-tu les grains de sciure dans l'œil de ton frère, alors que tu ne remarques pas la poutre qui est dans le tien? Comment peux-tu dire à ton frère: "Frère, laisse-moi enlever cette sciure que tu as dans l'œil", alors que tu ne remarques pas la poutre qui est dans le tien? Hypocrite! Commence donc par retirer la poutre de ton œil; alors tu y verras assez clair pour ôter la sciure de l'œil de ton frère. (Luc 6, 41-42)

Ainsi, puisque Dieu vous a choisis pour Lui appartenir et qu'Il vous aime, revêtez-vous d'ardente bonté, de bienveillance, d'humilité, de douceur, de patience; supportez-vous les uns les autres, et si l'un de vous a quelque chose à reprocher à un autre, pardonnez-vous mutuellement; le Seigneur vous a pardonnés: vous aussi, pardonnez-vous de la même manière. Et, par-dessus tout cela, revêtez-vous de l'amour qui est le lien par excellence. (Colossiens 3, 12-14)

Enfin, frères, nourrissez vos pensées de tout ce qui est vrai, noble, juste, pur, digne d'amour ou d'approbation, de tout ce qui mérite respect et louange. (Philippiens 4, 8)

… Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais Il accorde sa grâce aux humbles. Soumettez-vous donc à Dieu, résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et Il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs, et purifiez votre cœur, vous qui avez le cœur partagé. Prenez conscience de votre misère et soyez dans le deuil; pleurez! Que votre rire se change en pleurs et votre gaieté en tristesse! Abaissez-vous devant le Seigneur, et Il vous relèvera. Ne pas s'ériger en juge d'autrui. Frères, ne vous critiquez pas les uns les autres. Celui qui critique son frère ou qui se fait son juge critique la Loi et la juge. Mais si tu juges la Loi, tu n'es plus celui qui lui obéit, tu t'en fais le juge. Or il n'y a qu'un seul législateur et juge, celui qui peut sauver et faire périr. Mais pour qui te prends-tu, toi qui juges ton prochain? (Jacques 4, 6-12)


Aider les nécessiteux et faire de bonnes œuvres

Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre de bons fruits. En effet, chaque arbre se reconnaît à ses fruits. On ne cueille pas de figues sur des chardons, et on ne récolte pas non plus du raisin sur des ronces. L'homme qui est bon tire le bien du bon trésor de son cœur; celui qui est mauvais tire le mal de son mauvais fonds. Ce qu'on dit vient de ce qui remplit le cœur. (Luc 6, 43-45)

Et vous, frères, ne vous lassez pas de faire ce qui est bien. Si quelqu'un ne se conforme pas aux instructions de cette lettre, signalez-le à tous et rompez toute relation avec lui, pour qu'il en éprouve de la honte. Toutefois, ne le traitez pas en ennemi, reprenez-le comme un frère. (2 Thesaloniciens 3, 13-15)

Les foules lui demandèrent alors: "Que devons-nous faire?" Il leur répondit: "Si quelqu'un a deux chemises, qu'il en donne une à celui qui n'en a pas. Si quelqu'un a de quoi manger, qu'il partage avec celui qui n'a rien." Il y avait des collecteurs d'impôts qui venaient se faire baptiser. Ils demandèrent à Jean: "Maître, que devons-nous faire?" "N'exigez rien de plus que ce qui a été fixé", leur répondit-il. Des soldats le questionnèrent aussi: "Et nous, que devons-nous faire?" "N'extorquez d'argent à personne et ne dénoncez personne à tort: contentez-vous de votre solde." (Luc 3, 10-14)

"Je vous ai montré partout et toujours qu'il faut travailler ainsi pour aider les pauvres. Souvenons-nous de ce que Jésus lui-même a dit: " Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir." (Actes 20, 35)

Pour un autre, c'est le service: qu'il se consacre à ce service. Que celui qui a reçu un ministère d'enseignement enseigne. Que celui qui a reçu un ministère d'encouragement encourage. Que celui qui donne le fasse sans arrière-pensée; que celui qui dirige le fasse avec sérieux; que celui qui secourt les malheureux le fasse avec joie. (Romains 12, 7-8)

Car voici ce que Dieu veut: c’est qu’en pratiquant le bien, vous réduisiez au silence toutes les calomnies portées contre vous par les insensés, les ignorants. Vous agirez ainsi en hommes libres, sans faire pour autant de votre liberté un voile pour couvrir une mauvaise conduite, car vous êtes des serviteurs de Dieu. Témoignez à tout homme le respect auquel il a droit, aimez vos frères en la foi, révérez Dieu… (1 Pierre 2, 15-17)

Car, Celui qui veut aimer la vie et voir des jours heureux doit veiller sur sa langue pour ne faire aucun mal par ses paroles, et pour qu'aucun propos menteur ne passe sur ses lèvres. Qu'il fuie ce qui est mal et fasse le bien; qu'il recherche la paix avec ténacité, car les yeux du Seigneur se tournent vers les justes: Il tend l'oreille à leur prière. Mais le Seigneur s'oppose à ceux qui font le mal. (1 Pierre 3, 10-12)


Eviter le mal et soutenir la paix

D'où proviennent les conflits et les querelles entre vous? N'est-ce pas des désirs égoïstes qui combattent sans cesse en vous? Vous convoitez beaucoup de choses, mais vos désirs restent insatisfaits. Vous êtes meurtriers, vous vous consumez en jalousie, et vous ne pouvez rien obtenir. Vous bataillez et vous vous disputez. Vous n'avez pas ce que vous désirez parce que vous ne demandez pas à Dieu. Ou bien, quand vous demandez, vous ne recevez pas, car vous demandez avec de mauvais motifs: vous voulez que l'objet de vos demandes serve à votre propre plaisir. Peuple adultère que vous êtes! Ne savez-vous pas qu’aimer le monde, c’est haïr Dieu? Si donc quelqu'un veut être l'ami du monde, il se fait l'ennemi de Dieu. (Jacques 4, 1-4)

Amertume, irritation, colère, éclats de voix, insultes: faites disparaître tout cela du milieu de vous, ainsi que toute forme de méchanceté. Soyez bons et compréhensifs les uns envers les autres. Pardonnez-vous réciproquement comme Dieu vous a pardonnés… (Éphésiens 4, 31-32)

Heureux ceux qui répandent autour d’eux la paix… (Matthieu 5, 9)

Autant que possible, et dans la mesure où cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes. Mes amis, ne vous vengez pas vous-mêmes, mais laissez agir la colère de Dieu, car il est écrit: "C'est à Moi qu'il appartient de faire justice; c'est Moi qui rendrai à chacun son dû. Mais voici votre part: "Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger. S'il a soif, donne-lui à boire. Par là, ce sera comme si tu lui mettais des charbons ardents sur la tête." (Romains 12, 18-20)

Prenez donc bien garde à vous-mêmes! Si ton frère s'est rendu coupable d'une faute, reprends-le et, s'il change d'attitude, pardonne-lui. (Luc 17, 3)